Le CPS Faubourg a le plaisir de vous convier à une journée conférence portant sur le suicide et la détresse chez les hommes. En plus d’explorer la réalité de certains milieux plus particuliers comme celle des agriculteurs, vous aurez l’opportunité d’en apprendre d’avantage sur les divers enjeux liés au suicide parmi les hommes de notre société moderne. Grâce au soutien financier du CISSS des Laurentides, la journée conférence est offerte gratuitement aux intervenants communautaires, aux travailleurs sociaux ainsi qu’au personnel des milieux de la santé.

  • Pourquoi les hommes sont-ils plus à risque ?

Il y a plusieurs hypothèses qui expliquent l’ampleur du suicide chez les hommes. Qu’est qui les rends plus à risque.
Ensemble nous regarderons différentes hypothèses qui expliquent cette réalité.

  • Être femme et intervenir auprès des hommes…

Au-delà des habiletés d’intervenante, quels sont les enjeux propres au fait d’être une femme et d’avoir à intervenir auprès d’hommes en détresse? Comment s’outiller pour y faire face? Julie K. Campbell Psychologue, DG CASP

    • Attention: Agriculteurs à risque

La détresse psychologique touche de plus en plus les agriculteurs. Qu’est-ce qui rend ce milieu plus à risque au suicide? Comment pouvons-nous mieux comprendre et adapter nos interventions afin de mieux les accompagner et intervenir avec eux.  Cette conférence vous présentera les particularités de la détresse des agriculteurs et les moments critiques de cette clientèle vulnérable au suicide.

  • Mieux prévenir l’homicide conjugal

Au cours des dernières années, les organismes membres de l’association à cœur d’homme dont Accroc fait partie, se sont dotés d’un outil d’intervention afin de prévenir les homicides conjugaux. Le partenariat avec le Centre de recherche interdisciplinaire sur la violence familiale et la violence faite aux femmes (CRI-VIFF) a mené à une réflexion sur la problématique de l’homicide conjugal ainsi que sur les meilleures pratiques afin de les prévenir.

Au cours des dernières années, la préoccupation pour la question de l’homicide conjugal s’est grandement accrue. En effet, les intervenants-es sont plus sensibles à cette problématique et les homicides sont davantage rapportés dans les médias. De plus, en novembre 2012, le gouvernement du Québec a publié le rapport rédigé par un comité d’experts sur la question des homicides intra-familiaux
(http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2012/12-803-02.pdf).

L’homicide conjugal est une problématique qui suscite certaines appréhensions individuelles et organisationnelles chez les intervenants-es qui rencontrent ce type de problématique. Ces derniers arrivent souvent teintés de leurs propres préjugés à l’égard de ce sujet ainsi que des préjugés collectifs véhiculés par les médias.

L’objectif de la conférence que propose Accroc est de permettre aux participants-es d’être en mesure de mieux détecter le risque d’homicide conjugal. En plus, le contenu de la formation suscitera sûrement une réflexion d’équipe sur la prévention des homicides conjugaux.

Pin It on Pinterest

Share This